Fonds de dotation Ekayana

Le “Fonds de dotation EKAYANA pour un bouddhisme contemporain” a été créé en août 2011. Il soutient en particulier des projets qui contribuent à l’intégration de la voie bouddhiste dans notre société. Une importance particulière est accordée à la collaboration entre les différentes traditions bouddhistes et à l’interaction entre l’enseignement bouddhiste, la compréhension écologique, philosophique et pédagogique contemporaine, les approches humanistes et l’engagement social.
Au fil des années, les projets soutenus montrent ce qui est possible grâce à vos dons. Il y a beaucoup de place pour une création commune.
Selon le Bouddha, l’unique voie ou “dharma” (voie de l’éveil) consiste à cultiver une conscience qui guérit et libère les couches les plus profondes de notre être : un éveil à la santé profonde. Toutes les approches véritablement libératrices semblent avoir cela en commun ; elles cultivent la pleine conscience.

Le fonds de dotation EKAYANA a été créé pour soutenir les personnes et les projets qui, quelque part dans le monde, se consacrent à l’approfondissement et à l’élargissement de la conscience.



moenche
Sur la photo : des moines de différentes traditions bouddhistes en train d’échanger lors d’une conférence au Japon. Ce qui les unit, c’est la “voie unique” commune (ekayana), la culture d’une conscience profonde et globale.


Les objectifs sont: 


1. Bouddhisme contemporain 
2. Collaboration inter-traditions 
3. Soutien aux pratiquants en difficulté 


Un dharma pour un monde

Si nous mettons l’accent sur les aspects universels des enseignements de l’éveil, ceux-ci peuvent atteindre un grand nombre de personnes afin qu’elles agissent de manière responsable envers la planète entière et tous ses êtres vivants.

Le monde est en proie à des souffrances inutiles dues aux divisions qui existent partout : entre les personnes, les groupes ethniques, les religions, les pouvoirs économiques et politiques et, enfin et surtout, entre les hommes et le reste de la nature. Nous sommes déjà nombreux à œuvrer dans ce sens sur cette planète, et le fonds de dotation est une petite contribution supplémentaire.

Une remarque en passant : beaucoup préfèrent le terme moins religieux de “dharma” à celui de “bouddhisme”, afin de laisser derrière eux tous ces -ismes, tout ce qui est dogmatique, sectaire et qui divise. Mais ce n’est pas le défaut de l’enseignement bouddhiste que d’avoir été affublé d’un -isme ; quel que soit le nom qu’on lui donne, il est un cadeau merveilleusement clair fait à l’humanité, auquel rien d’un -isme n’est attaché à l’origine. En ce sens, le nom “Fonds de dotation pour un bouddhisme contemporain” indique simplement la source d’inspiration centrale et l’objectif central de cette fondation.


Dans quelle mesure est-il utile de soutenir cette fondation ?

Dans ce monde, un enfant meurt de faim toutes les six minutes, il y a des trafics d’armes, de drogues et d’êtres humains, et partout où nous regardons, il y a des conflits. Ne serait-il pas plus judicieux de s’occuper de ces choses en premier lieu ? Oui, c’est le cas. Il n’y a rien de plus précieux qu’une vie humaine et nous devrions effectivement tous contribuer à ce que tous les habitants de cette planète reçoivent de la nourriture, de l’eau, un abri, des vêtements et une protection contre la maladie, l’injustice et la torture. Mais nous devrions aussi regarder plus loin et prendre conscience des causes qui mènent à des situations aussi catastrophiques. Quelles en sont les causes, où tout cela commence-t-il ?

La misère, la maladie et la pauvreté ne sont pas uniquement dues à la responsabilité personnelle, mais sont la conséquence de la surpopulation, des structures du pouvoir et de la société, pour ne citer que quelques-uns des facteurs. Mais en réalité, ce sont la peur et la cupidité qui sont responsables dans l’esprit humain – et ce, apparemment depuis longtemps…
La véritable cause de la souffrance est cette vision égocentrique du monde, à cause de laquelle tant de gens ne recherchent que leur propre bonheur, les pauvres comme les riches, chacun avec ses possibilités. Le colonialisme, le capitalisme, les systèmes politiques totalitaires et les religions dogmatiques ne sont que des variantes du même thème.

La plupart de ceux qui sont en haut, avec la richesse et le pouvoir, ne veulent pas les partager mais les étendre à leur propre avantage. Pourquoi ? L’égocentrisme, la peur, l’attachement… c’est une triste histoire, mais elle n’est pas nouvelle, elle dure depuis longtemps et sans changement profond, elle se poursuivra toujours.


La clé du changement réside dans notre esprit


La clé pour changer fondamentalement les choses ne se trouve nulle part ailleurs que dans notre propre esprit. Il est nécessaire de travailler d’abord avec notre propre esprit, afin de pouvoir ensuite aider les autres à travailler avec le leur. Nous devons connaître le chemin de la guérison intérieure profonde afin de pouvoir le montrer aux autres. Chacun d’entre nous peut opérer un changement fondamental – passer de la perspective égocentrique de la peur et de l’avidité à une conscience libre et panoramique.

Cela donne à la vie son véritable sens : se libérer de la lutte quotidienne pour la survie et le bonheur éphémère et entrer dans l’expérience directe des merveilleuses qualités d’un esprit libre. Si nous voulons une société libre, nous avons besoin de personnes à l’esprit libre.

Le changement dans la société vient toujours d’un changement correspondant dans la conscience des individus. L’objectif est la véritable liberté.



Comment fonctionne le fonds de dotation ?

meditation

EKAYANA fait partie de la “fondation faîtière pour le don individuel, GLS Treuhand“, qui abrite bien plus de 100 fonds de fondation de ce type sous son égide.
La fondation faîtière s’occupe de la gestion et l’argent est placé via GLS TREUGEA, en collaboration avec la GLS Bank, qui travaille depuis 40 ans selon des principes éthiques et écologiques.
Cela garantit que l’argent de la fondation est placé conformément à nos idées sur l’éthique et la durabilité.

team stiftungsfonds
Marianne Krobath, Wolfgang Erhardt, Tilmann Borghardt


Si EKAYANA souhaite se présenter à l’avenir sous ce couvert, elle peut devenir une fondation indépendante. Mais pour cela, il faut attendre que la base financière se soit développée et que la maison ait été entièrement rénovée.

Les décisions concernant l’attribution de dons sont prises par un conseil d’administration composé actuellement de trois collaborateurs : Marianne Krobath, Wolfgang Erhardt et Tilmann Borghardt.

Le fonds de dotation soutient des projets et des personnes qui promeuvent une voie d’éveil pragmatique, humaniste et transcendant les traditions, dans le but de favoriser le changement personnel et social sur la base d’une saine compréhension des enseignements du Bouddha Shakyamuni. Les enseignements du Bouddha sont simples et clairs et peuvent contribuer de manière décisive à la résolution des conflits et des tensions dans notre monde.

Le terme EKAYANA, tel qu’il a été utilisé par le Bouddha, exprime la conviction qu’il n’existe qu’une seule voie ou véhicule d’éveil. “Eka” signifie un et “yana” signifie voie de pratique ou véhicule. Cette voie unique consiste à développer une conscience de plus en plus large et profonde de ce qui est et de la manière dont cela est. Nous devenons conscients de notre vraie nature, de notre interconnexion et de notre interdépendance, ainsi que de notre responsabilité pour ce qui se passe dans le monde, et nous agissons ensuite à partir de cette conscience ouverte.



Fonds de dotation Finances

Le fonds de dotation EKAYANA offre la possibilité de soutenir des initiatives qui allient les aspects humanitaires et écologiques à la voie de l’éveil (dharma). Depuis sa création, le fonds de dotation a déjà soutenu les projets suivants :

1. extension de la salle de méditation de l’association Dharmahaus Obermoschel e.V.
2. formation et soins médicaux d’enfants dans le “Spark Children Home” à Katmandou, Népal, via le “Lost Children Projekt” de Kailash e.V., Darmstadt.
3. aide à l’impression du numéro zéro de la revue “Ethik heute – Magazin für achtsames Leben” et soutien du réseau “Ethik heute” qui y est lié.
4. Windhorse Freiburg e.V., accompagnement social de personnes souffrant de maladies psychiques et dans des phases de vie psychotiques sur la base de l’entraînement bouddhiste de l’esprit.
5. rénovation de la maison de retraite Ekayana Grüner Baum à Raitenbuch, afin de permettre un entraînement intensif de l’esprit bouddhiste.
6. Thukha – Hilfe in Birma e.V., aide aux enfants et aux familles musulmanes très pauvres et dans le besoin dans les bidonvilles du Myanmar.
7. Dharmazentrum Dhagpo Möhra e.V., un lieu d’études bouddhistes et de méditation en Thuringe, proposant des cours variés.


Tout est encore en devenir et dépend aussi de votre participation.

Six domaines peuvent être soutenus :

(1) les projets humanitaires des pratiquants du dharma
(2) les publications qui expliquent la voie de l’éveil
(3) l’étude, la contemplation et la méditation du dharma
(4) échanges inter-traditions
(5) des activités du dharma qui tiennent compte des principes écologiques
(6) des projets non bouddhistes qui servent les mêmes objectifs.

Le fonds de dotation EKAYANA remplit ces objectifs en soutenant d’autres organisations à but non lucratif qui utilisent ou transmettent les dons conformément à leur objectif.

En tant que donateur*, vous pouvez laisser le conseil d’administration décider de l’utilisation la plus judicieuse de votre don.
Mais vous pouvez aussi indiquer précisément dans quel domaine votre don doit être utilisé parmi ceux mentionnés ci-dessus.
Vous pouvez choisir un projet spécifique auquel votre don doit être affecté (comme par exemple la maison de retraite de l’Arbre vert, un orphelinat au Népal, etc.)